Partagez | 
 

 Lytta S. Maribor + drink up, there's more!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
médical ♦ here to heal
avatar

nyree + hawke + solas

abelas + neith + vivienne

Messages : 2070 Localisation : sur les toits.
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1289-samuel-e-avery-cold-lover-c

MessageSujet: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 18:18

Lytta S. Maribor ft. Emily Kinney
the team

Falka ♦️ aquali C'est de famille, chaque premier né devient champion à la mort ou l'abandon du père ou de la mère mais à Papeloa, ce n'est pas la seule et unique tradition. Chaque champion se doit de trouver une pierre eau pour le futur ou la future championne. Et puisque je possédais un petit evoli -que je comptais faire évoluée en une magnifique mentali ou noctali, et croyez-moi, je travaillais dur pour cela - j'ai dû plus ou moins abandonné ce rêve. Enfin, je ne l'ai pas abandonner puisqu'au final, il était surtout question d'une idée à la con comme quoi je voulais absolument un pokémon hors type eau pour mon équipe. Mais au final, maintenant que Falka est une aquali, ça me va tout à fait. Mon tout premier pokémon, douce comme un agneau et qui, sans mon ordres, serait bien incapable de faire du mal à quoi que ce soit. Bien que légèrement capricieuse lorsqu'il est question de nourriture, elle reste tout bonnement adorable. Et à mes yeux, qu'elle soit une mentali ou une aquali n'a guère d'importance puisqu'elle est la plus belle à mes yeux.  

kelpie ♦️ lokhlass Kelpie. Que dire d'elle si ce n'est qu'il s'agit de la maman du groupe ? Je l'ai récupéré par un concours de circonstance où elle avait été abandonné par son groupe au large de Papeloa. Je me trouvais miraculeusement là au bon moment, à nager, quand je l'ai trouvé, hurlant à la mort, perdue et abandonnée par son groupe. Et après une bonne demi-heure à se regarder en chien de fusil, et que finalement, les vagues commençaient à être un peu trop fort pour moi, elle m'a laissée grimper sur son dos pour me ramener sur le rivage. Je pensais qu'elle me laisserait là, et repartirait mais non. J'allais m'éloigner quand elle s'est mise à me crier dessus dans son propre langage et j'ai compris qu'elle ne voulait pas être seule. J'ai finie par la prendre avec moi, et c'est comme ça que Kelpie devint Kelpie, et qu'elle rejoignit le groupe comme troisième membre avec pour titre officiel de maman. Puisque cette petite Kelpie est protectrice et ne laisse personne s'approcher de moi ou de mes autres pokémons sans essayer de mordre. Mais au fond, ce n'est pas une mauvaise fille, bien au contraire, puisqu'elle se laisse tout de même facilement approcher et s'attache très vite aux autres.

Dandelion ♦️ flobio Dandelion, mon deuxième pokémon, le joyeux luron de la troupe, le troubadour de service. Je l'ai récupéré sous forme d'un tout petit gobou que mon père avait eu lors d'un de ses voyages, et il me l'a offert, tout simplement. Le courant ne passait pas particulièrement bien entre nous au début, mais après plusieurs semaines, il a fini par s'habituer, et se rapprocher de moi et de Falka. Maintenant, je ne me vois pas faire mon aventure sans lui, tout comme pour mes autres pokémons d'ailleurs. Il est le joyeux luron, celui qui fait les bêtises quand on sort, et qui arrive à nous faire remarquer de toute une ville. Il cancane, vole, fait des bêtises aux autres -et même à moi, d'ailleurs ; il ne peut décemment pas s'en empêcher. Il trouvera toujours quelque chose à faire et la seule personne à qui il ne s'est pas attaqué est Yen, de peur de se prendre un retour de veste de sa part. Mais soit, il est mignon, et à partir du moment où il est dans un combat ou dans une mission, il devient sérieux, pour de vrai. Même si l'on y croit pas énormément au début.. C'est plutôt vrai. Parfois.

Yen ♦️ Milobellus Impérieuse, royale, sévère. Le temps où Yen n'était qu'un maigre Barpau trouvé dans une rivière est révolu, la magnifique Milobellus qu'elle est a pris le pas sur sa naissance faiblarde. Maintenant, l'orgueil a trouvé sa place dans son corps serpentin et elle ne se laisse dupée par personne et ne lésine pas sur les coups de queue quand on l'embête. J'ai eu du mal à la faire m'obéir lorsqu'elle a évoluée, ça a été laborieux car la princesse ne voulait rien savoir et ne rien faire de ce que je voulais qu'elle fasse. J'ai passé des heures à travailler avec elle pour qu'elle daigne ne serait-ce que m'écouter. Aujourd'hui, ça va mieux, même si elle adore toujours autant faire ce qui lui plaît - ce qui a le don de m'agacer au plus haut point, cela va de soi. Et même si d'apparence, elle n'a pas l'air méchante, je déconseille à qui que ce soit de venir l'embêter, même si c'est tout petit. Elle grossira la chose, et … ça peut faire mal, très mal. Et bien que je l'aime très fort, j'ai beaucoup de mal à supporter son caractère impérieux ; regrettant parfois le temps où elle était juste une petite barpau toute douce.

Eredin ♦️ Leviator Eredin, le cavalier des eaux. Dire qu'il y a moins de six mois, il était encore un maigre magicarpe qui s'était planté de chenal pour rejoindre un autre groupe. Et au final, il a atterri contre les rochers qui bordent la plage, dans un état presque léthargique. Je pensais pas qu'il me serrait un jour utile mais au fond, je ne pouvais pas me résoudre à le laisser ici, mourir dans la solitude et le froid de l'hiver. Alors je l'ai pris avec moi et j'ai essayé de l'entraîner au maximum, le prenant avec moi lors de mes combats d'arène, quitte à me prendre les remarques hilarantes de mes concurrents. Je m'en fichais pas mal à l'époque, j'étais décidé à faire évoluer ce magicarpe et à le faire grandir et devenir un de mes plus puissants pokémons. Et j'ai réussi, le maigre magicarpe est devenu un Leviator magistral et puissant qui se complète parfaitement avec Yen. Tout deux sont impériaux et se comprennent de par leur naissance modeste. Mais contrairement à Yen, il est plus humble et a moins pris la grosse tête, il est plus agréable à vivre. Même s'il fait peur. Cette année 'sabbatique' fut alors une grande surprise pour moi, avec l'arrivée d'Eredin dans mon groupe.
identity

PRÉNOM Lytta, le prénom de mon arrière-arrière-grand-mère paternelle que je n'ai pas connue. Seymour, et selon les légendes que me racontent mon père, il s'agirait là d'un nom d'une île déserte qui aurait disparue, avec un nom bien plus complexe que les contemporains ont remaniés à leur sauce pour faire un prénom. Au village, on me surnomme 'Corail' aussi, mais seulement au village. NOM Maribor, à l'origine, il s'agissait de 'De Maribor', un nom de noblesse ou quelque chose de ce genre, je suis pas très sûre. En attendant, dans la famille, on est fières de porter ce nom.  ÂGE 24 ans. DATE DE NAISSANCE13 août, en plein milieu d'une tempête qui ravageait le nord d'Unys. CLASSE SOCIALE ni pauvre ni riche, on vit de ce que l'on a. OCCUPATION Etudiante en science, en seconde année, plus particulièrement tout ce qui concerne l'histoire, les langues et les civilisations anciennes, et je distribue le badge Vague à Papeloa à ceux qui le mérite. VILLE D'ORIGINE Papeloa. RÉGION D'ORIGINE Unys. ORIENTATION SEXUELLE bisexuelle, un homme ou une femme, ça ne compte pas vraiment quand on aime. STATUT RELATIONNEL célibataire. GROUPE emerald.

like a burning fire, like a stormy wave
Incandescente comme les flammes d'un foyer entretenu ; tumultueuse comme les vagues déchainées ; légère comme le zéphyr du bord de mer ; vibrante comme les mélodies des bars et les entrechoquements de verre. Les adjectifs se confondent et se mélangent pour ne faire qu'un dans cette jeune femme ; cette dernière qui danse sur le comptoir d'un bar sans se soucier des jérémiades incessantes du barman qui jure à chaque verre qui explose au sol. Corset, jupe patineuse et bottine de cuir ; les pieds qui font tomber les verres et les bras levés au plafond dans un mouvement extatique. Elle est comme ça, vivant dans l'euphorie que les jours lui offrent, et s'appropriant chaque minutes qui passent. Elle est vivante et elle jouit de chaque petit plaisir que ces jours lui apportent. Elle est ainsi. Mais pas seulement, après tout, si elle ne se résumait qu'à ça, le tout serait un peu triste finalement. Elle n'a pas peur de l'extravagance et du ridicule, absolument pas. Le ridicule, elle le côtoie tous les jours et est même devenu son meilleur ami dans ses meilleurs et pires moments de son existence. Parce que la blondinette, du haut de ses vingt-quatre ans, est aussi maladroite qu'une fillette de cinq ans, ce qui la conduit dans des situations d'un ridicule à peine imaginable. Lytta, c'est aussi une joie de vivre quasi permanente, comme si elle vivait du bon côté de la lune tout le temps. Elle ne peut pas s'empêcher de sourire, de faire des blagues et d'enquiquiner les autres, même ceux qu'elle ne connaît pas. Elle est juste un peu trop délurée par rapport à la moyenne, mais ça, c'est censé être un secret. On pourrait se dire, comme ça, que tout ça n'est qu'une façade, mais pas du tout. Elle est vraiment comme ça, un rayon de soleil au quotidien, qui sourit, qui s'acharne, qui se passionne et qui devient curieuse pour un tout comme pour un rien. Ses yeux s'illuminent comme deux petits lapis-lazuli au soleil, et ce face à un nouveau livre ou un nouveau lieu.  A défaut de pouvoir avoir un gros défaut majeur qui viendrait bousiller le tableau, elle est juste sensible. Peut-être parfois trop. Et un peu susceptible, et elle a un peu le sang-chaud.. Mais ça, c'est censé être un secret aussi. Elle n'aime pas que l'on sache qu'elle a des faiblesses, et qu'elle n'est pas invincible. C'est son rôle après tout, en tant que championne. Elle doit être invincible et impitoyable. Et au combat, elle l'est. Elle est impitoyable et se montre réellement sans pitié envers les dresseurs qui se dressent contre elle pour le badge vague. Mais pas seulement, il lui arrive d'être en colère, comme tout le monde, et dans ses cas-là, ses mots sortent sans qu'elle puisse sans rendre compte, avec une sécheresse et un sarcasme un peu trop acide. Et cette impulsivité vient du fait qu'elle prend toujours tout à cœur. Lytta est une conquérante, une guerrière et ira toujours jusqu'au bout des choses, et n'abandonnera que si elle est vraiment désespérée et que l'espoir n'est plus présent. Et même comme ça, elle trouvera tous les moyens possibles pour ne pas abandonner. Chaque parcelle de son âme, de son corps, vit, ressent, et se donne toujours à fond dans tout ce qu'elle entreprend, quitte à abattre des pions devant elle pour y parvenir. Parce que même si on lui donne l'impression d'être toujours du bon côté de la lune, ce n'est pas toujours le cas ; la lune à ses ombres et ses phases, ses mêmes phases qui créent les marées. Et c'est pareille pour elle. Bien que son regard doux, ses joues rouges, ses cheveux en bataille et ses sourires trompent les plus naïfs, derrière tout cela, il y a une part plus sombre, plus mélancolique. C'est une noctambule, mais toute ses nuits ne sont pas toujours occupées par les verres de vin, de bière ou de tequila, parfois il s'agit juste de déambuler dans les rues sans but, juste avec les pensées sombres qui se dirigent vers là où sont ses problèmes, en plus du mystère qu'elle garde sur sa vie. Sa vulgarité linguistique n'est pas juste une marque de fabrique ou une marque de sa bonne humeur, c'est surtout un défaut qu'elle tient de là d'où elle vient. Mais pas seulement ! Elle manque de tact, et même si au fond, c'est un moyen de ne pas tourner autour du pot.. C'est parfois un peu 'too much'. Si ce n'est que ça, ce n'est pas énorme, mais sous cette jolie couche de soleil, il y a aussi une petite fille qui manque de confiance en elle. Bien qu'elle soit la championne, qu'elle soit cette femme impitoyable qui contrôle ses pokémons d'une main de fer, elle est comme ça. Une simple remarque et tout se brise d'un coup. Mais sans ça, sans ses petits défauts qui font d'elle ce qu'elle est, il ne faut pas avoir peur de l'approcher, elle et ses immenses sourires. Elle peut être vicieuse, un peu sournoise, mais au fond, c'est une grande gamine qui abordera sans soucis quelqu'un juste pour boire un verre. C'est une femme au sang-chaud, qui n'hésite pas à lever ses petits poings et à jurer si jamais ça ne lui plaît pas. Elle est rancunière, certes, et n'oublie jamais quand quelqu'un lui fait un mauvais coup et elle sera sans doute la première à répliquer après. Mais bon. C'est ce qu'elle est, et même si le matin, il s'avère qu'une chaussure volante peut traverser la pièce si jamais il y a un mot de travers avant son café.. Elle est tout de même cool. Parfois, un peu trop extatique, mais c'est comme ça que les gens l'apprécient. Toujours à cent pour cent, toujours à fond, aux extrêmes.

stormy lady
L’enfant des orages, l’enfant des coraux, l’enfant de la mer, par bien des titres on pouvait appeler Lytta Seymour Maribor, mais le plus souvent, le surnom qui revenait le plus souvent était Petit Corail. La blondinette aux yeux bleus qui courait dans l’eau ou qui se laissait porter par les vagues jusqu’à ce que le soleil se couche à l’horizon. Le petit corail qui créait des châteaux dans le sable, créant des tunnels pour que son evoli s’y glisse, ou qui allait nager avec son gobou dans le sein même de la mer. La première née de Dunny et Elena Maribor, champion et pêcheuse de métier, née lors d’un orage qui était survenu dans le nord de la région d’Unys. Un orage qui avait scindé le ciel en deux, les nuages grisâtres se regroupant en une masse informe, la mer se déchainant comme une diablesse, l’écume s’infiltrant entre les planches de bois du village sur pilotis. La petite avait ravis ses parents par sa naissance, et son enfance fut tout aussi douce, bercée par le clapotis des vagues sous les planches de bois de la maison. Ses premiers pas faits, ses jambes la conduisirent au bord de l'eau, et bientôt, elle nageait aussi bien que si elle était née au sein mêmes des vagues. Un petit frère portant le nom d'Alzur rejoignit la famille lorsque Lytta atteignit l'âge de cinq ans, et elle se porta garante pour lui apprendre les rudiments marins, et la nage, aussi bien crolée que celle papillonnante. Mais bien qu'appréciant la compagnie maritime, le petit corail dû se résoudre à quitter les bords de mer pour rejoindre les bancs secs et durs de l'école. La culture et l'apprentissage devinrent alors le nouveau passe-temps de la jeune fille qui s'animait de plus en plus d'une envie d'apprendre, de découvrir, d'explorer. Et c'est pendant ses maigres temps libres qu'elle le faisait, partant avec sa mère sur son bateau découvrir les environs, ou alors en se glissant sous les vagues pour y découvrir plus en profondeur les fonds marins, ou encore en se plongeant dans les ouvrages anciens. Cet apprentissage vint se concilier avec une passion que tenait sa grand-mère, le violon. Cet instrument aux courbes sèches, dont la boiserie luisait au sol alors que les cordes faisait vibrer des sons gracieux depuis la caisse d'harmonie. L'archer à la main, les notes résonnaient et rebondissaient contre les murs et venaient ensorceler les habitants mais venaient également les ennuyer lorsque les fausses notes venaient faire office d'obstacle. L'apprentissage était long et rigoureux, tout comme n'importe quel autre apprentissage, mais la jeune fille demeurait plus que motivée à l'idée de devenir l'une des meilleures dans ce domaine ; apprenant toute les manière de jouer, s'esquintant les doigts dans l'espoir de trouver la note juste alors que son oreille apprenait à devenir plus musicale. Mais ce devoir d'apprendre dû prendre fin lorsque ses quinze étés sonnèrent et que son père se donna le devoir d'entraîner son aînée au travail de l'arène. Après tout, le travail de champion était de famille par ici, et il trouvait du potentiel dans sa fille, surtout depuis qu'elle était désireuse d'apprendre de partout, de tout. Les rêves ensoleillés de Lytta s'éteignirent peu à peu alors que le désir de son père grandissait ; celui de partir à l'université semblait de plus en plus compris et donc celui d'étudier l'histoire ancienne et les civilisations anciennes. Mais qu'importe, elle avait un devoir à accomplir, et il lui incombait de travailler pour cela. Elle délaissa son violon et ses livres pour se consacrer à quelque chose de plus physique : un entraînement musculaire pour elle, ainsi qu'un travail sur la fusion entre elle et ses pokémons. Son groupe de quatre constitué, elle était fin prête à travailler avec eux. A son bonheur, son père entreprit de nombreux entraînements qui alliait le combat et l'eau, ce qui lui permettait de se retrouver à nouveau dans son élément. Elle apprenait vite, et sa puissance devint telle qu'elle arrivait parfois à mettre son père en échec, mais sa victoire l'aveuglait toujours d'une riposte tranchante par la suite. Et c'était sans compter son petit frère, jaloux comme un pou de ne pas avoir été choisi pour ce rôle, qui commençait alors à tout faire pour mettre en déroute Lytta. Mais ce n'était pas ça qui allait l'arrêter dans son objectif, ou plutôt ses objectifs, et pour cela elle ne tarda pas à le mettre au pied du mur, avec un combat en un contre un. Mais bien que les pokémons d'Alzur aient été puissants, il ne les maîtrisait pas et il se fit battre à plate couture, partant ainsi chouiner dans les jupes de sa mère. L'entraînement fut intensif sur une courte durée, et bientôt, elle put reprendre ses activités favorites sans pour autant entacher à ses entraînements. Elle passait plus de temps au bord de l'eau ou sous l'eau, à découvrir les tréfonds en compagnie de magicarpes ou de poissirènes ; elle retrouvait à nouveau la sécheresse des cordes, et le son perçant et pourtant mélodieux de son violon tout comme la douceur des pages des livres dans lesquels elle se perdait. Mais cette douceur ne s'éternisa pas, et la santé du champion se détériora à une vitesse non calculée par la jeune femme. Elle dut se résoudre à prendre réellement en charge l'arène, quittant son poste d'assistante à temps partiel pour devenir la dite championne lorsque ses vingt étés sonnèrent. Du haut de ses rollers, le violon posé sur l'épaule, elle commandait et dictait ses pokémons d'une main de fer, poussant les désireux du badge Vague à réfléchir aux stratégies les plus utiles. Son père vit en elle une adversaire de taille, une championne aux attraits particuliers qui venait le détrôner de son siège doré au sein de l'arène. Mais c'était sa fille, et Lytta, plus que fière de ce titre, jouissait de l'honneur qui lui était fait, souriant de toute ses dents à chaque fois qu'elle posait un pied dans cette arène qui était sienne à présent. Elle en fit une arène mélodieuse, résonnant des bruits qu'elle avait entendue pendant toute son enfance : le clapotis des vagues, le chant des goélise, les mélodies provenant des coquillages ; son violon faisant pâle figure à côté de ces mélodies enfantines. Ce n'est qu'à ses vingt-deux ans qu'elle se décida à réaliser son rêve, son plus profond souhait, après avoir remarqué qu'il lui était possible de le réaliser sans trop de peine. Son sac sur l'épaule, l'étui de son violon à côté, ses rollers au pied et ses pokémons l'entourant, et toute sa bonne humeur l'entourant, elle partit. Ce rêve d'étudier l'histoire ancienne, les ruines, l'archéologie, les civilisations anciennes et la mythologie se conjuguait finalement avec excellence à son devoir en tant que championne puisque son père se trouvait derrière la paperasse. Et c'est ainsi qu'aujourd'hui, elle se trouve en deuxième année à l'université pokémon, en science, à travers une foule de gens, dans un anonymat quasi-total et purement voulu. Seuls les plus grands connaisseurs arrivent à la reconnaître parmi la foule, et ce seulement parce que son statut de championne est trop peu ancien pour être reconnu. Elle passa sa première année là-bas, relevant haut la main les examens, et la fermeture de l'université l'obligea à retourner à Papeloa, remplissant ses devoirs de championne avant de retourner, un an plus tard, à l'université, commençant ainsi ce qu'elle voulait.

Mais c'est ce qu'elle voulait, ne pas être connue et pouvoir vivre cette jeunesse dorée comme bon lui semble, au rythme de ses fous rires et de sa bonne humeur. Mais là n'est pas le but d'écrire ses Mémoires et à part l'oublie de quelques garçons et jeunes filles par-ci par-là pour pimenter sa vie, c'est globalement tout ce qu'il s'est passé pour cette Lytta Maribor de Papeloa.
faits divers
♦️ elle mange énormément, de tout. passant du cornichon au biscuit au chocolat, et ce, à n'importe quelle heure. et pour l'alcool, c'est malheureusement parfois la même chose.
♦️ Hors université, elle se ballade chaussée de rollers.
♦️ elle a tendance à parfois se laisser un peu trop aller sur l'alcool, et finie toujours dans des situations plus ou moins cocasses au petit matin.
♦️ c'est un oiseau nocturne, préférant s'évader le soir ou tôt le matin qu'en plein milieu de la journée.
♦️ c'est une habituée des karaokés et des scènes libres dans les bars, adorant s'éclater à chanter et danser sur de la bonne musique entourée de bonnes personnes. elle sait également jouer du violon et connais quelques bases en guitare.
♦️ Son surnom de 'Corail' au village lui vient du nom d'une ancienne sorcière qui habitait non loin du village et qui décidait de la pluie et du beau temps du village ; et vue la naissance de Lytta lors d'un mauvais temps et sa proximité avec l'eau, cela coulait de source.
♦️ elle continue de faire des entraînements, et apprend la boxe en parallèle de l'université et l'arène. Elle fait beaucoup de jogging et trouve toujours les arguments pour joindre des amis à elle dans ses courses.
♦️ elle a un petit tatouage représentant une rose rouge au niveau de l'aine, ainsi que le mot 'eau' écrit dans la langue ancienne sur l'intérieur de son poignet.

who this
wsh c'est ivy, 19 ans (bientôt 20 ouyeah) et .. j'étais déjà là avant, avec le même avatar, yuhu. et c'est tellement cooool que ce forum reprenne olalala  :nooo:

et je vous aime !  cutie  :heart3:
Revenir en haut Aller en bas
staff ♦ you can look but you can't touch
avatar

swing ☁️ java

waltz ☁️ morris

Messages : 648 Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1107-timothy-lyons-i-m-gonna-be-

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 18:29

COEUR love love je suis vraiment contente de te retrouver !

ton équipe est tellement fabuleuse cutie j'ai hâte de lire la suite de ta fiche ! :nooo:


what if we run away
we're
speeding
through red lights into
paradise
'cause we've no time for getting old.
mortal
bodies,
timeless
souls, cross your fingers, here we go.
Revenir en haut Aller en bas
staff ♦ you can look but you can't touch
avatar

chicoy ▪️ mola ▪️ bover

ortis ▪️ selva ▪️ aren

Messages : 460 Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1035-bryan-castellano-here-we-ar

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 18:32

milobellus. je suis in love, ce pokémon est juste trop parfait aww
j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves avec ce nouveau personnage
shy



when you're standing there in your underwear and my t-shirt from the night before, with your messed up hair and your feet still bare. would you mind closing the bedroom door? maybe you don't have to rush, you could leave a toothbrush at my place. i just can't let you go, give me something i've never known

Revenir en haut Aller en bas
staff ♦ you can look but you can't touch
avatar

sahara ∆ ordos ∆ kavir

sonora ∆ tanami ∆ ilhas

Messages : 2520 Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1040-kara-g-burnett-will-my-star

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 18:43

ivy tu joues avec mes émotions : la team de rêve, emily, et toi c'est trop :whta:
bref ilu eyes de toute façon on va bien s'entendre avec mon dc y'a pas le choix et tu connais la musique rebienvenue chez toi !


    try everything
    i won't give up, no i won't give in 'til i reach the end and then i'll start again no i won't leave, I wanna try everything i wanna try even though i could fail ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 18:55

rebienvenue bioutifoul sexysmile
les autres ont déjà tout dit, donc voila plus rien pour moi :c
mais euh ouais, bonne chance pour le reste de ta fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
médical ♦ here to heal
avatar

nyree + hawke + solas

abelas + neith + vivienne

Messages : 2070 Localisation : sur les toits.
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1289-samuel-e-avery-cold-lover-c

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Lun 11 Avr - 19:05

Timothy COEUR ! love et moi dont p'tit chat, olalala cutie cutie
et t'inquiète, ma fiche ne va pas tarder à être finie ! nuu

bryan nous sommes d'accord pour milobellus! ce pokémon est majestueux
et je vous réserves beaucoup de choses, huhu nuu

Kara i know, i know, la triade épique :heart3: ilu too beauty ! cutie
mah, of course il y a aucune chance que tu m'évites de toute façon
et merci cutie

Jade j'aime ton avatar, olala cutie
merci beauty !
Revenir en haut Aller en bas
staff ♦ you can look but you can't touch
avatar

chicoy ▪️ mola ▪️ bover

ortis ▪️ selva ▪️ aren

Messages : 460 Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://thejourney.easyforum.fr/t1035-bryan-castellano-here-we-ar

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   Mar 12 Avr - 4:39

:perv:

congratulation, you're one of us

Avouons-le, le plus dur est enfin terminé ! Maintenant, la partie commence pour toi mon chaton, j'espère que tu profiteras de chaque instant. Avant de te laisser filer, je vais essayer de te guider vers ce que tu devrais faire le plus vite possible.

+ Pour commencer, tu auras besoin de remplir ton cahier d'activité et ne pas oublier de le tenir à jour puisqu'il nous servira à vérifier si tu es mort ou vivant.
+ Ensuite, les bonnes vieilles fiches de liens t'attendent : n'hésites pas à aller vers les autres toi aussi ! Tu peux aussi avoir ton téléphone, ainsi que ton réseau social : elle est pas belle la vie ? Il faut apprendre à vivre dans son époque !
+ Aussi, n'oublie pas d'aller demander une chambre ou une résidence, on ne voudrait pas que tu dormes sur le plancher!
+ Tu te dois aussi d'aller remplir ta carte du dresseur qui se trouve dans ton backpack.
+ Et puis si tu trouves qu'il y a beaucoup de trucs à voir, n'hésites pas à te tourner vers le guide du débutant ou un membre du staff. Sans oublier que tu peux t'inscrire dans des clubs ou même le pokéblitz  !

TU ES DE NIVEAU 35





when you're standing there in your underwear and my t-shirt from the night before, with your messed up hair and your feet still bare. would you mind closing the bedroom door? maybe you don't have to rush, you could leave a toothbrush at my place. i just can't let you go, give me something i've never known

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lytta S. Maribor + drink up, there's more!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lytta S. Maribor + drink up, there's more!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Bien dans sa peau (Skin Drink)
» Drink Estival
» Fleurs,....fruit,.....tout ce qui se mange,...se boit....ou qui vient de la nature..........
» Drink parrainage CPS/BESOCAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
the journey. :: WANDERING SOUL :: identification ♦ show me who you are :: try again-